Des jardins privés ouverts au profit de la FONDATION CHARLES NICOLLE

LES MAINS VERTES DU COEUR

LES OBJECTIFS

Nous ne nous substituons pas à l’Etat pour faire fonctionner les hôpitaux :

Les dons recueillis ne serviront pas à payer les salaires des infirmières, ou à acheter des médicaments.

L’action de la fondation ne se substitue pas à la charge des hôpitaux, c’est un plus pour nos hôpitaux !

Elle augmente la rapidité d’accès à des appareils de dernière technologie, les mettant au service de tous les patients.

Lien vers la fondation Charles Nicolle : https://www.fondation-charlesnicolle.fr/

Projet soutenu par LES MAINS VERTES DU COEUR en 2020 :

Pour le service d’immunologie et biothérapies du CHU de Rouen, Professeur Olivier Boyer, service d’immunothérapie et biothérapies UFR santé 
Les CAR T cells constituent une avancée thérapeutique réellement révolutionnaire. Les patients de Rouen et, au-delà, de Normandie doivent pouvoir bénéficier des traitements innovants qui commencent à être disponibles à Paris et seulement dans quelques grands centres en région.

Notre demande : soutien à l’innovation de pointe (matériel de cryogénie pour cellules thérapeutiques)
Notre approche : l’immunothérapie cellulaire et génique par CAR T cells
Notre cible : la leucémie de l’enfant et de l’adulte
Notre périmètre : les patients pris en charge par le CHU de Rouen (pédiatrie) et le centre Henri Becquerel (adulte)
Notre ambition : l’accès aux soins innovants et le développement de la recherche clinique
Nos perspectives : la leucémie aujourd’hui, les tumeurs solides demain

Les biothérapies ont été identifiées comme l’un des trois axes stratégiques du CHU de Rouen pour l’évaluation de sa recherche par le HCERES. Ainsi soutenu institutionnellement, nous fondons beaucoup d’espoir sur ce projet.


En 2019, c’est une startup de Grenoble qui a mis sur le marché international une solution unique, précise, rapide afin de garantir un contrôle qualité dans la détection du cancer de la prostate.
Elle a inventé la fusion d’images entre IRM et écographie qui donne une vision 3D permettant de localiser avec précision les lésions et de cibler les biopsies.


En 2018, nous avons acquis un matériel développé par une startup de Sophia Antipolis qui permet aux chirurgiens de consulter sur écran les dossiers d’imagerie de la personne qu’ils opèrent.
Grâce à une caméra, le système mis au point par Therapixel analyse les mouvements de la main et des doigts du praticien, qui commande donc l’ordinateur par le geste sans rien toucher.
Cette technique qui évite au chirurgien d’avoir à retirer ses gants et à désinfecter ses mains apporte une parfaite stérilité et un gain de temps considérable.

Voici quelques acquisitions faites depuis 2003 grâce à l’ouverture des jardins :

Coloscopie virtuelle pour le dépistage du cancer colorectal,

système de dépistage néo natal de la surdité,

système portable de mesure de glycémie en continu,

kit pédiatrique de vidéo capsules endoscopiques,

caméra de détection des risques de cécité chez les nouveaux nés prématurés,

robots chirurgicaux, séquenceur d’ADN pour diagnostiquer des maladies génétiques,

suivi du cancer digestif à partir d’une goutte de sang, 

étude des troubles de la marche chez le sujet âgé,

tapis de marche pour les enfants atteints d’un handicap moteur,

Caméra infrarouge pour la détection de l’autisme avant 30 mois,

Ventilateur pulmonaire pour la réanimation après une opération du cœur,